L’iPhone 6 sur le point d’être interdit à la vente à Pékin

Le marché chinois est un marché difficile et les firmes occidentales ont parfois du mal à s’y faire une place, c’est le cas d’Apple qui connait depuis quelque temps des difficultés en Chine, notamment dues au désintérêt progressif des consommateurs chinois pour ses produits. Non content de devoir faire face à ces difficultés commerciales, la firme californienne pourrait bien voir deux de ses iPhone interdit à la vente sur le secteur de Pékin.

C’est en effet par l’intermédiaire d’un jugement rendu public le 19 mai et resté dans l’indifférence jusqu’ici, que le bureau pékinois de la propriété intellectuelle accuse les iPhone 6 et 6 Plus d’Apple d’être trop ressemblants au modèle 100C de la marque Shenzhen Baili. Une firme des plus méconnues par chez nous.

Iphone 6
Comme une odeur de roussi pour l’iPhone 6 sur le marché chinois…

Selon le bureau de la propriété intellectuelle de Pékin, les deux modèle d’iPhone présentent « de légères différences avec le 100C de Shenzhen Baili », et pour le bureau, « ces différences sont si petites que le consommateur moyen ne peut pas les remarquer ».

Une prise de conscience tardive ?

Il est en effet étonnant de constater que cette prise de conscience du bureau Pékinois intervient près de deux ans après la commercialisation des 100C d’une part – sortis en Juillet 2014 – et des iPhone 6 et 6 plus – dévoilés en septembre de la même année. L’affaire aurait sans nul doute gagné à être traitée dans de meilleurs délais.

Cependant, le bureau s’appuie sur un brevet déposé par Shenzhen Baili en juillet 2014, visant à protéger le design de son téléphone. Brevet que la marque chinoise avait mis en avant après la sortie des iPhone 6 et 6 plus pour réclamer de l’argent en guise de dédommagement à la firme de Cupertino. Une requête visiblement laissée de côté par Apple, ce qui avait – selon le très sérieux Wall Street Journal amené Shenzhen Baili a demander l’annulation du brevet auprès des autorité, une demande rejetée en fin d’année dernière.

Apple fait appel

Face aux conclusions du bureau de la propriété intellectuelle de Pékin, Apple a décidé de faire appel. « En conséquence, l’ordonnance a été suspendue en attendant l’examen par le tribunal de la propriété intellectuelle de Pékin », c’est que l’on apprend de son communiqué.

L’affaire sera donc jugée devant un tribunal spécialisé, qui rendra pour sa part un verdict définitif sur la question.

En attendant il va sans dire que le malheur des uns fait le bonheur des autres. Nul doute que Shenzhen Baili bénéficie avec cette affaire d’un sacré coup de projecteur, et comme on dit, toute publicité est bonne à prendre.

Nathan

Geek dans l'âme et curieux de nature, Nathan est mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *